Le tiron se’n va a l’embuc

Le tiron se’n va a l’embuc, tot trist e desconsolat

Peu ganitèth te’l fotràn

E te’l cargaràn de gran Pendent duás o tres setmanas Que siás mut o que te planhas

Tu n’ac poiràs pas delir

E tanplan que’n vas morir Le hitge venguerà bèth
Coma le d’un gròs anhèth

Vésent l’embuc arribar

Ensajas de bolegar Mès poiràs pas descapar Te tornaràn embucar

E que calerà patir

Sense cap poder partir Poiràs pregar le Bon Diu Non poiràs húger d’aciu

Abans que’t copen le còth

Qu’auràs vorgut morir cent còps Çò que hèn per gormandèra
Ende tu qu’ei ua misèra

Qu’ei atau: òm te tortura

Ende véner noiridura Le rondèu de Samatan

Non se pòt hèr en dansant Qu’ei ua canta funerària Ende’ls tirons, ua pergària

Ua acusacion deus tuaires, De totis les embucaires

Mès tot aquò non seré gaire Sense’ls complicis: les chapaires

Paraulas d’Olivièr Mantel Flahault

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s