CHANGE !

CHANGE !

pour la reconversion d’une filière mourante
pour sauver la tradition du goût
pour se débarrasser de l’inavouable HONTE
pour refuser la propagande intéressée et mensongère
pour développer une économie durable
pour sauver la dignité d’un pays

pour ÉVOLUER civiquement

Photos :

fh

fj

fg

Faux Gras , disponible chez : http://www.unmondevegan.com/

fk

fi

Photos : Ludovic Sueur

Publié dans Uncategorized | Poster un commentaire

Samatan 2013

smt2013

la déêch

la depeche
*Enquêtes et information sur la production de foie gras sur :  StopGavage.com

*Reportage France3 :

=============

Publié dans Uncategorized | Un commentaire

Communiqué de presse : Samatan 2013

manifestation à Samatan

contre le gavage
dimanche 24 novembre (10 h devant la halle au gras)
en réponse à une opération commerciale de la filière foie gras

La menace agro-alimentaire

À l’heure ou la crise de l’agro-alimentaire réveille les Bonnets rouges en Bretagne, nous mettons en garde contre l’ap­parition de phénomènes similaires ailleurs et notamment chez nous en terre occitane. En effet, aujourd’hui, les Bretons payent cher le prix du choix de développement assis sur l’éle­vage productiviste. Ici aussi, où tant de paysans dépendent de la filière foie gras notamment, un scénario catastrophe semblable est possible. Notre époque est pourtant celle d’attentes alimentaires au niveau planétaire qui devraient nous encourager à développer sans tarder des solutions de substitution à l’alimen­tation carnée, si critiquée à la fois du point de vue de la faim dans le monde, qu’environ­ne­mental, sanitaire, ou bien entendu, à cause de la souffrance infligée aux milliards de victimes animales qu’elle génère. La volonté des politiques publiques de « développer les productions animales », comme le déclare François Hollande lui-même, ne fait que fragiliser l’emploi agricole car tôt au tard, c’est la production de protéines végétales qui prendra le dessus et le déclin les filières animales est inéluctable.

La tradition a bon dos

Pour son prestige gastronomique et ses intérêts économiques, les gouvernements français successifs ont fait le choix de systématiser et d’indus­trialiser la pratique du gavage en vue de produire du foie gras. Certes, les ingénieurs agronomes n’ont pas inventé ex nihilo cette méthode d’alimen­ta­tion forcée particuliè­rement cruelle : l’habitude d’engraisser quelques oies était déjà pratiquée de longue date, dans l’Ouest occitan notamment. À ce propos, dans la société traditionnelle, le gavage n’avait pas tant pour but de produire des foies hypertrophiés en masse que de fournir un corps gras pour les besoins de la cuisine dans des régions où les oliviers ne poussent pas et où la culture du beurre n’est pas implantée. Quoi qu’il en soit, l’indus­triali­sation a fait prendre des dimensions monstru­euses au phénomène –82 700 000 oiseaux victimes par an– qui n’a désormais plus rien à voir avec la tradition invoquée par les publicitaires.

Patrimoine : deux poids deux mesures

Comme pour la corrida, la France se pare derrière la défense de son patrimoine si particulier, si enraciné dans les terroirs, refusant d’appliquer la règlementation européenne en matière de bien-être animal. Mais parallèlement, elle s’exonère aussi de suivre les recommandations européennes justement en matière de protection des cultures en danger présentes sur son territoire et, par exemple, traîne les pieds depuis plus de vingt ans pour ratifier la Charte européenne des langues minoritaires et régionales. Les politiques publiques en France n’ont pas peur de la contradiction : d’un côté on maltraite des animaux au nom de la défense du patrimoine culturel, alors que de l’autre on opère un blocage institutionnel total en matière de sauvegarde des pratiques linguistiques et culturelles en danger de disparition et pourtant inoffensives. Néanmoins, qu’est-ce qui exprime mieux la personnalité profonde d’une population que sa langue propre ? Ah, si seulement l’occitan pouvait se vendre en barquettes dans les supermarchés, on nous en servirait dans toutes les pubs !

Dans l’ombre, les traditions culinaires végétales

Une autre contradiction est celle-ci : on promeut le foie gras et son gavage alors qu’on néglige totalement les plats et recettes –pourtant tout aussi traditionnels– à base de végétaux. Dans toutes ces boutiques parisiennes où l’on vend ces foies d’oiseaux stéatosés, qui connaît par exemple le milhàs ? Et par chez nous, qui cultive encore le maïs blanc si apprécié pour sa confection ? Nos campagnes sont riches d’une culture gastronomique végétale variée, mais elle a malheureusement été totalement délaissée à cause du coup de projecteur partisan sur quelques produits animaux érigés en vedettes comme le foie gras. Il est temps de remettre à l’hon­neur ce patrimoine oublié dont notre époque a tellement besoin.

Des oiseaux et des travailleurs soulagés

L’enjeu est multiple car reconvertir l’agriculture en se détournant des productions animales industrielles, c’est garantir un travail plus gratifiant et des emplois plus nombreux pour les populations locales, en plus de réduire les nuisances environnementales et surtout de mettre fin aux intenses souffrances endurées par les innombrables victimes animales.

Déjà autrefois –nos grand-mères nous le racontent– le gavage c’était la corvée. Mais aujourd’hui plus que jamais, cela ressemble à un film d’horreur. En effet, qui a envie de passer sa vie à introduire un tube de métal de plus de vingt centimètres jusque dans le gésier d’oiseaux encagés et de leur injecter par pompe pneumatique une pâtée surdosée que les victimes tentent de régurgiter aussitôt pour simplement arriver à respirer ? Est-ce que cela donne l’impression au travailleur qui voit ainsi sa vie défiler que son rôle est utile à la société et qu’il fait du bien autour de lui?

Nous attaquer au gavage n’est donc pas faire du tort aux paysans piégés par le lobby de la filière. Proposer la reconversion est une exi­gence éthique pour les animaux qui en payent le prix fort, mais ce n’est pas sans bénéfices secondaires pour les travailleurs, car tout le monde aspire à gagner sa vie dignement.

Pour élever la condition des animaux, comme celle des paysans, le Collectif antispéciste SMT511 appellent à manifester le 24 novembre à Samatan à 10 heures, au cœur de la Gascogne où la filière foie gras compte redorer son blason par une opé­ration marketing.
Nous aussi, soyons là pour réclamer la fin du gavage et le choix de poli­tiques agricoles meilleures pour tout le monde.

===============

Plus d’info :

stop-gavage.com

Publié dans Uncategorized | Poster un commentaire

Occupy Samatan (32), capitale de la torture animale

banfboksmt2

RDV Dimanche 24 Novembre 2013
10h-18h

à l’occasion de la fête locale de la torture animale.

*covoiturages, hébergements : collectif.smt511(at)hotmail.com

Cet événement conclura le NOcageArtFestival, rendez-vous des métiers et des talents autour et au profit de la Libération Animale (22 et 23 novembre à Toulouse)

Publié dans Uncategorized | Poster un commentaire

ABOLITION

Nous, français/es, devons réagir !!!

Partout où nous le pouvons, nous le devons. Nous le devons aux oiseaux suppliciés pour ces raisons insensés de gastronomie et de tradition.
Nous voulons la gastronomie, nous voulons la tradition du terroir français du sud-ouest, mais nous ne voulons pas qu’elles soient tâchées du sang d’oiseaux suppliciés, gavés à mort dans des cages dans lesquelles ils ne peuvent bien souvent ni se déplacer ni même se lever durant les 12 jours du supplice du gavage.

Ailleurs, en Allemagne, en Angleterre, en Espagne, …. des militants se mobilisent contre cette pratique, HONTE INTERNATIONALE.
C’est en France qu’est produite 80% de cette torture qui salit notre culture et notre image aux yeux du monde entier.

Nous devons être les premiers à réclamer de toutes les manières l’abolition de cette pratique HONTEUSE, reconnue par l’Union Européenne contre acte de cruauté sur animaux et interdite dans la plupart de ces pays-membres.
Sous quels motifs la France peut-elle perpétuer cette pratique et en faire une FIERTÉ nationale ??!!!!

Face à un gouvernement qui va à l’inverse des évolutions éthiques en marche, qui va jusqu’à dépêcher des ministres pour promouvoir cette HONTE qu’est le foie gras dans les pays où il est interdit (pour actes de barbarie) !
Jamais aucune poursuite pour les producteur dans l’illégalité (nouvelles normes de cages), au contraire, des délais supplémentaires sont accordés.
2 ministres actuels (au moins) sont des lobbyistes du foie gras. Le président lui-même a pris position en faveur du gavage.
RÉAGISSONS; nous le pouvons, nous le devons, nous LEUR devons.

*N’oublions pas et diffusons massivement les images tournées l’an dernier par l’association L214 dans des petits élevages du Sud-Ouest, ceux-là même portés en exemple par les membres du lobby foie gras : http://www.stopgavage.com/

NOUS ne sommes pas payés, ni guidés par des intérêts financiers, mais par un désir d’éthique, de justice mais nous gagnerons si nous ; c’est ici, c’est maintenant, nous n’avons aucune minute à perdre.

Nous devons solliciter nos députés, les personnalités, les media, afin qu’ils prennent position !
Nous devons organiser partout et tout le temps des affichages, des distribution de tracts, des action chocs, etc ….

*******************

Aux personnes du lobby foie gras, qui nous lisez : NOUS NE VOULONS PAS VOUS EMPÊCHEZ DE FAIRE DU PROFIT, nous voulons que la fierté de notre pays, de notre terroir, ne soit plus entachée de la torture d’innocentes victimes.

Consacrons tout notre savoir-faire en matière de tradition gustative et dans les saveurs du terroir, dans un production saine, végétale, progressiste et sans souffrance, tournée vers un avenir éthique ET ÉCONOMIQUE viable et pérène. la seule qui puisse avoir de l’avenir sur le marché international, soyons lucide, et ensemble construisons un vrai avenir à la production du sud-ouest, ÉVOLUONS !

Publié dans Uncategorized | 2 Commentaires

Samatan 25 novembre 2012

MANIFESTATION CITOYENNE  POUR L’ABOLITION DU « GAVAGE » ET LA RECONVERSION DE L’INDUSTRIE DU « FOIE GRAS »

samatan

Image | Publié le par | Poster un commentaire

Communiqué de presse

MANIFESTATION CITOYENNE  POUR L’ABOLITION DU "GAVAGE" ET LA RECONVERSION DE L’INDUSTRIE DU "FOIE GRAS"

Organisé par le Collectif SMT511

Samatan (32)
Dimanche 25 novembre 2012
de 11h30 à 15h30

C’est en tant que citoyens profondément révoltés par cette pratique et indignés par le soutien honteux apporté à cette filière par le gouvernement actuel, notamment le président F. Hollande, que nous manifesterons dimanche à l’occasion du salon "Le foie gras dans son palais".

françaisDes citoyens venus de plusieurs pays d’Europe seront présents. Des discours seront prononcés au mégaphone. Nous serons munis de panneaux informatifs et armé de mouchoirs blancs.

  • Pour dénoncer le scandaleux retard de la législation française en matière de respect et d’éthique envers les autres animaux.
  • Pour soutenir la décision de la Californie et la souhaiter au monde entier.
  • Parce que supplicier des millions d’oiseaux pour leur infliger méticuleusement une stéatose hépatique afin d’en goûter les dégâts et faire de cela une fierté nationale, c’est de la perversion d’État.

Nous demandons la reconversion des agriculteurs, artisans et employés de cette filière. Nous souhaitons que la gastronomie française s’implique dans l’innovation et dans la recherche de nouvelles saveurs : les alternatives existent et la demande augmente.
Le gavage est interdit dans de nombreux pays, dont certains étaient encore récemment producteurs de foie gras, pour des raisons ÉTHIQUES, c’est-à-dire des raisons d’actes de cruauté sur animaux.

La pratique du gavage est illégale.
L’illégalité du gavage découle de la Directive européenne du 20 juillet 1998 concernant la protection des animaux dans les élevages :
« les animaux reçoivent une alimentation saine, adaptée à leur âge et à leur espèce, et qui leur est fournie en quantité suffisante pour les maintenir en bonne santé et pour satisfaire leurs besoins nutritionnels. Aucun animal n’est alimenté ou abreuvé de telle sorte qu’il en résulte des souffrances ou des dommages inutiles ».

L’article 16 de la recommandation européenne du 22 juin 1999 concernant les canards utilisés pour produire du foie gras est aussi très clair :
« les méthodes d’alimentation et les additifs alimentaires qui sont source de lésions, d’angoisse ou de maladie pour les canards ou qui peuvent aboutir au développement de conditions physiques ou physiologiques portant atteinte à leur santé et au bien-être ne doivent pas être autorisés. »
Le Comité permanent de la Convention européenne sur la protection des animaux dans les élevages a rédigé cette recommandation sur la base d’un rapport scientifique sur la santé et le bien-être des canards et des oies pour la production du foie gras.
Ce rapport est accablant pour la filière foie gras.

Publié dans Uncategorized | Poster un commentaire

Communiqué N°2

Happening Anti-gavage du Collectif SMT511

Le soutien à la filière foie gras récemment exprimé par les représentants du gouvernement, devant l’Europe et aux yeux du monde, ainsi que la défense d’une autre honte avilissante telle que la tauromachie, est une offense intolérable : une insulte à l’intelligence des français. Par l’imposture de mensonges ridicules, la France devient un voisinage embarrassant pour le reste de l’Europe, un interlocuteur ensanglanté à retenir dans l’antichambre du consortium civil.
A partir de la leçon clairvoyante de l’État californien jusqu’à la proposition opportune de l’interdiction du foie gras (production et commerce) pour tous les pays de la communauté européenne conduit par huit eurodéputés, la France, au lieu d’ôter humblement son chapeau et se relancer dans l’arène du progrès civique et moral, s’enterre dans le plus sordide des Moyen-Âge, en cherchant désespérément et gauchement, à défendre les intérêts de quelques bourrins sans scrupules et sans conscience, en faisant apparaître sa propre culture non pas comme une cathédrale de référence pour la pensée universelle, mais comme la plus effroyable des boucheries.

Ce qui est appelé “bien-être animal” n’est pas une frivolité insensée : en toute laïcité, la science a montré plusieurs fois déjà que douleur et conscience n’étaient pas l’exclusivité de l’espèce humaine.
Considérer les intérêts fondamentaux d’êtres sensibles comme nous, conscients comme nous, bien que différemment, et cela, non seulement dans les lois, mais surtout dans les agissements quotidiens, est par conséquent une urgente nécessité: un devoir politique. Le passage obligé pour pouvoir avancer vers la seule société citoyenne digne d’être transmise: celle où le respect du vivant sous n’importe quelle forme est prioritaire sur le profit, et de toute évidence sur un caprice superflu, égoïste, et indéniablement pervers.

Parce que supplicier des milions d’oiseaux pour leur infliger méticuleusement une stéatose hépatique afin d’en goûter les dégâts et faire de cela une fierté nationale, c’est de la perversion d’État.
Selon la législation française en vigueur, ceux que l’on appelle “animaux”, ne sont rien d’autre que des objets, du matériel (« volaille », « bétail », « carcasses », enfin…!).
De cette aberration à la légalisation de la pédophilie, il n’y a qu’un pas…

Le plaisir et l’orgueil de la tradition gastronomique française, le travail des agriculteurs, artisans et employés de cette sordide filière, peut et doit être impérativement sauvegardé par sa reconversion : grâce à l’innovation et la recherche, en conservant l’adresse de transformer les produits de la terre et le talent de trouver les goûts, les odeurs et les saveurs que seuls les Français seront capables de trouver, une fois libérés de l’obsession du sang.
Les alternatives existent et la demande augmente. S’obstiner à promouvoir le plaisir produit par les sévices et la torture qu’implique le gavage, au delà d’une myopie stupide, n’est plus que sadisme macabre. La nation, le continent, la planète, nous demandent désespérément de sortir des cavernes.

Le Collectif SMT511 est né pour rassembler l’indignation citoyenne contre l’attitude indigne, lâche et irresponsable du gouvernement national (notamment le président F.Hollande et son ministre G.Garot, chargé de l’Agroalimentaire), de la classe dirigeante locale (P. Martin, député socialiste président du Conseil Général du Gers) et internationale (Mme F.Castex eurodéputée socialiste impartialement gersoise) ainsi que certains media à leur fidèle service.

Pour inviter citoyens et citoyennes à ne plus être complices, en prévision de la Manifestation Internationale du 25 novembre 2012, le Collectif SMT511 organisera un happening anti-gavage samedi 17 novembre entre 15h et 18h sur la place du Capitole à Toulouse.

Publié dans Uncategorized | Tagué , , , , , , , | Poster un commentaire

Communiqué N°1

Nier l’évidence.

Pire : vouloir faire croire que la pratique du gavage pour produire le foie gras est respectueuse de la nature physiologique des oiseaux. Mais mieux que ça : vouloir faire croire que sa dénonciation est fondée dans les intérêts "commerciaux" d’un mystérieux ennemi anglo-saxon (est-ce que cela veut dire que nous ne sommes de bons français que lorsque l’on bouffe du foie gras?), soutenu par des improbables "lobbies du bien-être animale" (sic!).

Voilà le délire panique logiquement mis en place par la corporation du foie gras afin de protéger leur commerce de souffrance, alors qu’ils se sentent menacés par la croissance d’une indignation citoyenne globale qu’eux ne veulent pas comprendre parce qu’ ils n’ont pas d’intérêts à la comprendre.
En réalité, la raison pour laquelle plusieurs voix s’acharnent (du fait de leurs intérêts économiques) à défendre l’indéfendable, est l’approche de Noël ; c’est-à-dire la période où est concentrée la plupart des ventes de foie gras.
Ainsi effrayées par l’interdiction lumineuse et inspirée du gouvernement californien (1), ces personnes ont fait appel au soutien du nouveau président M. Hollande, en lui soufflant le plus flagrant des mensonges, la plus pathétique, si ce n’est misérable, des mascarades: "Les éleveurs français ont fait de gros efforts pour se mettre aux normes, pour respecter toutes les conditions qui leur étaient imposées au titre de l’Europe pour le bien être animal"(2).
Et cela ne s’arrête pas là puisque les investigations récentes des associations AnimalEquality et PETA, à l’initiative d’une célébrité mondialement reconnue, Sir Roger Moore,, ont montré une fois de plus, l’horreur de cette filière sanguinaire, sa gratuité et tout la splendeur de la torture.

gavage

Qu’en est-il ressortit ?

Les mêmes réactions : se barricader avec n’importe quelle argumentation maladroite, avec des accents de plus en plus aveugles et énervés, affirmés tantôt par un conseiller régional: "Cela vient sans doute de l’organisation de ces pays-là, d’une forme de protectionnisme. Dénoncer l’atteinte à la santé des animaux dissimule peut-être un objectif commercial. Et les ignorants sautent à pieds joints dans le piège" (3) ; tantôt par un chef américain (c’est qui?): "alors parler du foie gras… Cela ressemble plus à une décision commerciale"(4).

Cet intérêt commercial reste encore un épais mystère . Qui nous paye, donc? Nous exigerions une réponse. Intéressée. Très intéressée.

Les media locaux et amis politiques ont ainsi dû rendre service aux exploiteurs (leurs lecteurs et e-lecteurs) et ont également ouvert la porte aux extrémistes et négationnistes de la souffrance animale (voir la terrifiante sortie du  CPNT – parti Chasse pêche nature et tradition ) (5), sans oublier de noter l’obstination ridicule des "professionnels" de la filière (6) (7).

Que pouvait-on faire de pire?!..
Au delà des engagements personnels pour la cause animale, l’homme de la rue peut-il accepter passivement d’être pris pour un débile par ces tristes personnages?
Nous ne le croyons pas. Mieux: nous croyons que dans ce contexte, ouvrir la voie pour mettre au jour efficacement le retard indécent de la condition animale en France est d’une urgence dramatique et capitale.

Devant la "Question animale", la France se visse et se barre en insultant l’intelligence, l’esprit et la culture de ses citoyens. Après l’imposition de la viande aux enfants dans les cantines scolaires (8) et  l’extrême gravité de la décision du Conseil Constitutionnel concernant la conformité à la loi de la corrida (9), la défense politique et médiatique du gavage révèle la profonde incompréhension du sujet. Pire: elle méprise la vague d’espoir qui  se manifeste  globalement, au delà des nationalités, des continents, des religions, des langues, pour l’affirmation des droits de tous les animaux, dont l’homme, la dénonciation de la pingrerie et de l’arrogance de quelques bourrins en cravates ensanglantées: la rencontre d’un voyage au bout de la nuit, au bout duquel nous rentrerons, tôt ou tard, inévitablement gagnants.
Cela nécessitera la reconversion d’une économie fondée sur la violence et le mépris des autres espèces ; il existe une myriade d’alternatives, de nouveaux produits plus sains et bien plus gourmands et appétissants, également sur un plan moral. Le chemin qui nous mène hors de ce cauchemar (pourquoi cacher et interdire les caméras dans les élevages sinon?..) ne peut être que celui-là.
C’est donc maintenant qu’il faut prendre position. Participer à la manifestation internationale du 25 novembre signifie affirmer le refus des mensonges, le refus d’une économie fondé sur la souffrance. Cela signifie affirmer que le retard de cette classe dirigente est devenu insupportable. Intolérable. Nous ne pouvons pas respecter les opinions (?) de ceux qui ne respectent pas la vie des autres tout court.
Par amour de la logique, pour la reconnaissance envers les pères inspirés de cette République, nous avons le devoir de réagir et de revendiquer une société enfin dépouillée de cette honteuse lâcheté dont les autres animaux font les frais. Grâce aux preuves scientifiques, c’est indéniable : un canard est sensible ; mais un canard est aussi conscient (10): il sait ce qui se passe, il reconnait ses proches, il comprend. Lui.

(1) “Le foie gras français interdit en Californie” Le Monde.fr avec Reuters | 01.07.2012
(2) “Hollande défend le foie gras français face aux lobbys anglosaxons” Le Monde.fr avec AFP | 28.07.2012
(3) “Vidéo des anti-gavage : “Ce type de campagne risque d’impacter toute la filière” Anne-Marie Siméon “Sudouest”08/10/2012
(4) “Un chef américain dénonce l’interdiction du foie gras en Californie” Le Monde.fr avec AFP | 09.10.2012
(5) “Affaire du gavage en Dordogne : CPNT contre “le végétarisme” A.V. (???) “Sudouest” 05/10/2012
(6) “Anti-gavage : au pays du foie gras, la polémique ne prend pas”  Julie Martinez “Sudouest” 08/10/2012
(7) “Foie gras : les professionnels veulent convaincre la Californie” Pierre SABATHIE “Sudouest” 09/10/2012
(8) Décret n° 2011-1227 du 30 septembre 2011 relatif à la qualité nutritionnelle des repas servis dans le cadre de la restauration scolaire, Arrêté du 30 septembre 2011 relatif à la qualité nutritionnelle des repas servis dans le cadre de la restauration scolaire
(9)“La corrida jugée conforme à la Constitution” Le Monde.fr avec AFP | 21.09.2012
(10) Octopuses Gain Consciousness (According to Scientists’ Declaration) Katherine Harmon “Scientific American” August 21, 2012
Publié dans Uncategorized | Tagué , | Poster un commentaire

Il est temps de réagir

MANIFESTATION CITOYENNE  POUR L’ABOLITION DU "GAVAGE" ET LA RECONVERSION DE L’INDUSTRIE DU "FOIE GRAS"

Le foie gras, c’est le foie malade d’un oiseau consciencieusement torturé.

La pratique du gavage est indigne et illégale.

Pour dénoncer le scandaleux retard de la législation française en matière de respect et d’éthique envers les autres animaux.

Pour soutenir la décision de la Californie et la souhaiter au monde entier.

Pour revendiquer l’interdiction citoyenne de cette horreur.

Nous invitons citoyennes et citoyens à se rassembler à Toulouse* le 25 novembre à 10h pour exprimer leur indignation, leur opposition à cette honte principalement française mais aussi espagnole, belge, bulgare, hongroise, canadienne…
Le foie gras n’a aucune valeur nutritionnelle, c’est un caprice sadique qui coûte des souffrances infinies à des millions d’êtres sensibles et CONSCIENTS.
La condition animale en France est un scandale européen. Il est urgent et imperatif de faire avancer notre société vers plus d’éthique : IL EST TEMPS DE RéAGIR, il est temps de refuser tous les mesonges du pouvoir politique et économique qui empêchent cette évolution.

(*) lieu du premier rassemblement

Publié dans Uncategorized | Un commentaire